Aéroparc n°1 2 rue Icare 67960 ENTZHEIM
+339 69 32 94 42 (appel non surtaxé)
info@formaperf.eu

LES NEUROSCIENCES

Les neurosciences appliquées à la formations

formaperf-img-header-neurosciences

L’apport des neurosciences en formation

Nous apprenons tous différement

Convaincus que nous apprenons tous différemment, nous nous appuyons sur les derniers travaux en neurosciences pour intégrer dans nos projets des modalités pédagogiques propres à chacun.

formaperf-schema-neurosciences-1

Les neurosciences, c’est quoi ?

La coopération du monde scientifique

Les neurosciences, ce sont l’ensemble des disciplines scientifiques qui étudient le système nerveux. Nées dans les années 60 de la coopération entre différentes branches scientifiques : la biologie, la psychologie, l’anthropologie, la médecine, la chimie, l’informatique, et les mathématiques. Elles se sont fortement développées dans les années 90, aussi appelées « décennie du cerveau » avec l’essor de l’imagerie fonctionnelle cérébrale, et se démocratisent aujourd’hui.

Les neurosciences nous renseignent sur de nombreux mécanismes de notre cerveau lorsqu’il apprend. Par exemple, nous savons qu’il existe 3 phases principales dans la mémorisation de l’information :

  • l’encodage des nouvelles informations
  • le stockage inconscient des informations dans le cerveau
  • la récupération des informations au moment opportun.

Et dans la pratique ?

Comment booster la formation grâce aux apports des neurosciences ?

MAINTENIR L'ATTENTION DES PARTICIPANTS

Les neurosciences démontrent que notre capacité de concentration dure environ 15 minutes. En formation, cela signifie privilégier les enchainements de séquences de 15 min, en alternant théorie et pratique. Il est donc essentiel de varier les modes d’apprentissages pour capter et relancer régulièrement l’attention des apprenants.

RÉACTIVER L'INFORMATION

Au bout de 20 minutes, notre taux d’assimilation d’information chute d’environ 50%. Dans les 24 heures qui suivent une formation, ce taux baisse à 80%.
D’où la nécessité de répéter sous des formes différentes l’information en salle, et de permettre aux apprenants de tester rapidement le nouvel apprentissage dans leur contexte professionnel.
Réactiver une information, c’est y revenir sous des formes différentes : jeux de rôles, prise d’engagement, quizz, suivi post-formation, séances de feed-back, etc..

JOUER SUR LES ÉMOTIONS

L’émotion facilite la mémorisation. Les émotions positives en particulier jouent un rôle clé pour fixer l’information et favoriser la mémorisation ; faire appel aux anecdotes, à l’humour, aux effets de surprise, images choc ou autres mini-quiz permettent par exemple de solliciter ces émotions positives. Les résultats sont indéniables : quand on nous raconte une histoire, plusieurs zones de notre cerveau s’activent en même temps : la région sensorielle, affective, motrice et cognitive. On comprend facilement comment le storytelling favorise l’ancrage d’une information.

SUSCITER LA MOTIVATION

La dopamine est le neuromédiateur de la motivation, et elle a un effet surprenant sur l’apprentissage. Il est démontré que les activités d’apprentissage qui augmentent la dopamine favorisent l’attention et la mémorisation.
Il est donc essentiel de prendre du plaisir à apprendre dans les sessions de formation ! Le formateur utilisera régulièrement des quizz, des challenges d’équipes et autres jeux d’apprentissage qui permettent d’apprendre en s’amusant, tout en étant au service de la progression de l’apprentissage.

VARIER LES MODES D'APPRENTISSAGES

Nous apprenons tous différemment : certains serons sensibles à la structure ou aux supports pédagogiques, dans l’observation ou dans l’action, d’autres préfèrerons tester de nouvelles connaissances par les jeux de rôles ou via des échanges avec les autres participants ; En salle, tous les modes d’apprentissages sont présents, et le rôle du formateur est donc de favoriser la mémorisation d’une nouvelle connaissance via les différents styles d’apprentissage, pour toucher chaque participant.

FAIRE BOUGER LES PARTICIPANTS POUR STIMULER LES CAPACITÉS D'APPRENTISSAGE

Lorsque nous apprenons quelque chose de nouveau, nos neurones établissent des connexions entre eux, et créent ainsi de nouveaux canaux d’information.
Faire bouger les participants via des jeux, des activités de groupe, permet d’activer notre capacité d’attention et de concentration, ce qui en conséquence va favoriser la création de nouveaux canaux d’information, et donc faciliter l’apprentissage.

FAVORISER LA TRANSPOSITION DANS LE CONTEXTE PERSONNEL

Apprendre, c’est faire des liens entre ce qu’on sait et ce qu’on ne sait pas. Il est donc indispensable pour les participants de transposer facilement les nouvelles connaissances dans leur contexte professionnel. Pour le formateur, cela signifie connaître les contextes particuliers et entrer dans le monde de chaque participant, pour l’aider à faire le lien entre le nouvel apprentissage et comment il pourra le faire sien dans son poste.